lundi 10 avril 2017

Troc intelligent, késaco?


Copyright Sean MacGrath

Si vous êtes comme moi d'une nature généreuse, on a dû souvent profiter de vos largesses. Et comme le généreux, le vrai, n'aime pas faire de la peine à son entourage, ben il se laisse grignoter toujours un peu plus...

J'ai du apprendre à dire NON. Cela a pris du temps et n'a pas été facile. Et d'ailleurs, ça ne l'est toujours pas, facile (où avez vu de la facilité dans la nature, hein? Nulle part, car la facilité ne fait pas évoluer! Mais ne nous éloignons pas du sujet...). Comprenez bien, ô généreux galériens, que dire "non" est absolument légitime : d'une part vous n'êtes pas au service des caprices du quidam, d'autre part c'est ce dernier qui devrait se remettre en question s'il est incapable d'accepter votre droit à être libre de vos choix, et en l'occurence, de vous-même.

Bref, j'ai créé le concept du troc intelligent, où il n'est plus question de camouffler sa radinerie derrière ce dernier ni de picorer odieusement chez autrui tout en le rétribuant avec tout ce dont on veut se débarasser (il y a un endroit pourr ça : la poubelle), mais de faire un réel échance de compétences qui viendra réellement enrichir l'un et l'autre.

AVERTISSEMENT : ce qui va suivre n'est pas un appel au troc, ni con ni intelligent, donc inutile de m'envoyer des demandes spontanées en ce sens si je ne vous ai pas déjà clairement manifesté mon intérêt pour vos services ou compétences personnelles, car je n'y répondrai pas.

Alors, comment fonctionne le troc intelligent? Très simplement, car il se base tout bonnement sur le respect de soi-même et d'autrui, dans une idée d'entraide souhaitée de part et d'autre, et non pas dans la vile consommation.

Voici donc les 10 règles du troc intelligent :

  1. Le troc intelligent est un échange de compétences entre deux personnes ou groupes de personnes, accord convenu avec le plein consentement de chaque partie (si groupe, de chaque membre de celui-ci).
  2. Les compétences échangées seront de valeur équvalente, ce qui peut s'estimer de plusieurs manières, entre autres le coût financier, le temps d'exécution, ou encore l'implication personnelle, mais également le travail en amont (l'expérience et l'expertise ont un prix!). Sachant que l'estimation de la valeur d'une compétence est évidemment du ressort de son seul détenteur (libre à l'autre partie de refuser, auquel cas le troc ne se fera pas).
  3.  Chaque partie a un réel intérêt et une vraie utilité à bénéficier des compétences de l'autre partie et conclu l'accord de troc en ce sens.
  4.  Chaque partie vient avec des compétences bien prédéfinies pour lesquelles l'autre partie a concrètement manifesté son intérêt.
  5. Si une des parties n'a pas de compétences précises à proposer et/ou que l'autre partie n'a pas manifesté son intérêt pour les compétences présentes, le troc intelligent n'a pas lieu d'être.
  6. En raison des points précédents, le troc intelligent ne peut pas être imposé, et ce d'aucune manière.
  7. Le fait que les parties soient en relation d'une quelconque manière (professionnelle, familiale, amicale ou amoureuse) ne rend absolument pas un accord de troc intelligent obligatoire.
  8. L'accord de troc ne peut pas être conclu, ni le troc executé, sous la pression de chantage affectif ou moral.
  9. L' accord susdit ne donne pas droit à l'une des deux parties d'exiger de l'autre quelque chose qui n'a pas été convenu dès le départ.
  10. L'accord de troc ne concene que les parties ayant conclu celui-ci, aucune des deux parties n'a le droit d'exiger de l'autre qu'elle accorde les même faveurs ou d'autres à une personne étrangère au dit accord. Il est évident que cela inclus également les proches de la partie en question.

Sur ce, je vous souhaite de fructueux échanges!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire